PRESENTATION DU TOUT NOUVEAU KCOOK MULTI DE KENWOOD

Cette semaine j'ai assisté à une démonstration du tout nouveau KCook multi de Kenwood.
Il n'y a pas de doute il est né pour concurrencer le fameux Thermomix. Même allure, avec une température allant jusqu'à 180 °, des
accessoires en plus, un panier vapeur plus grand, une cuve plus grande, l'article ci-dessous vous en dira plus.
Au menu, carottes râpées, Wok au poulet et sorbet framboises. Kenwood a pensé à tout même aux "défauts" du Thermomix.
En effet celui-ci ne râpe pas, n'émince pas, ne rissole et ne saisit pas. le KCook Multi n'a pas de balance intégrée mais Kenwood,
actuellement pour tout achat en offre une qui possède une protection en silicone amovible pour pouvoir déposer le bol chaud.
J'ai un robot Thermomix, et je viens de me payer une réparation exorbitante. Après 783 heures de fonctionnnement en 5 ans le bouton Varoma s'est enfoncé et s'est troué, de la
buée se formait derrière le cadran, je l'ai porté au réparateur et résultats, balance qui ne fonctionnait plus depuis un moment,
l'électronique du cadran à changé le cadran aussi bien sûr... et le nec plus ultra le moteur à remplacer car oxydé certainement dû
à des débordements. J'ai beau réfléchir et comptabiliser le nombre de débordements, je reste sceptique. J'ai tout compris en faisant la démonstration du KCook Multi.
Kenwood à fait un trou d'évacuation au niveau du socle, justement pour pouvoir prévoir ces débordements et protéger le bloc moteur. Ils insistent sur le fait, que
lorsque vous mettez à laver au lave-vaisselle le bol, vous le retourner obligatoirement, et à la sortie si vous utilisez tout de suite le robot de l'eau reste...s'agit-il de débordements?
Par l'intermédiaire de mon site ou les recettes sont sans et avec Thermomix ou autre robot cuiseur, de nombreux personnes trouvent leur prix inaccessibles.
Le KCook Multi de Kenwood est un bon compromis. Je précise que je n'ai aucun intérêt économique et commercial pour l'une et l'autre marque.
Vous pouvez assister à une démonstration dans les magasins COOK & COFFE de Paris et Lyon.




Kenwood kCook Multi : cuire et préparer des crudités en même temps

Mais pourquoi personne n'y avait pensé ?

Dans le domaine de l'électroménager, il y a des innovations liées à des technologies, d'autres pensées par rapport à l'usage. Ce que propose le kCook Multi fait partie de cette seconde catégorie. Et c'est tellement bien conçu qu'on se demande presque pourquoi personne n'y a pensé avant. Ce robot cuiseur multifonction permet de cuire des aliments, mais également de réaliser la découpe de crudités. Muni d'un bras articulé, il est même capable de réaliser ces deux tâches simultanément. 





Le kCook Multi est une déclinaison bien plus élaborée du robot cuiseur kCook de Kenwood. L'appareil en reprend l'allure générale, bien qu'il soit un peu moins compact. Autre héritage : un prix assez abordable, puisque le kCook Multi sera lancé à 799 € — un tarif plus que raisonnable face aux concurrents du marché en mesure de cuire et assurer la préparation de crudités.

Ce qui distingue principalement cet appareil de la concurrence, c'est son bras mobile, dans lequel on insère directement les disques permettant de râper ou trancher les légumes ou crudités. Au lieu de les préparer dans une cuve dédiée que l'on installe à la place de la cuve de cuisson, le bras peut soit les faire tomber directement dans cette dernière, soit, en le tournant, dans un récipient installé sur le côté. Cette solution est pratique à bien des égards, notamment car elle permet de cuire un plat dans la cuve à gauche, pendant que l'on râpe ou tranche en même temps sur la droite ; le découpe-légumes est effectivement pourvu d'un moteur indépendant à cet effet.
Reste à vérifier deux points, ce que nous ne manquerons pas de faire lors de nos futurs tests. Est-ce que les crudités (par exemple des courgettes tranchées en rondelles) ne restent pas coincées dans ce bras, sous le disque utilisé ? Second point : est-ce que ce bras se démonte et se lave facilement ?

Quant à la plage de températures couverte, elle est bien plus étendue sur ce kCook Multi que sur le kCook : elle va de 30 à 180 °C (de 65 à 100 °C pour le kCook). Ainsi, Kenwood promet que son nouveau robot est en mesure de rissoler, cuire ou caraméliser tout autant que cuire à plus basse température, ou encore à la vapeur. En effet, Kenwood a prévu cette dernière possibilité, puisqu'un grand panier vapeur à deux étages est livré avec le kCook Multi. Et en l'occurrence, il ne s'agit pas simplement d'un panier à installer dans la cuve, mais sur le dessus, comme celui du Thermomix. Ainsi est-il possible de cuire des aliments sur plusieurs étages en même temps (deux dans le panier et un dans la cuve). Kenwood annonce d'ailleurs que le kCook Multi est en mesure de contenir 7,2 l au total, ce qui est très confortable.


En matière d'accessoires, le kCook est également vendu avec 5 disques (pour râper finement, très finement, râper plus grossièrement, émincer finement, émincer plus épais). Trois types de lames sont aussi fournies : un couteau hachoir, un mélangeur et un émulsionneur (les deux derniers — classique — sont en plastique résistant). Enfin, Kenwood livre un adaptateur à installer au fond de la cuve de cuisson, afin de la rendre parfaitement plate, autant qu'une poêle. Le but est de permettre la saisie homogène de pièces de viande de grande taille. Le fabricant précise aussi que ce petit élément permet de cuire des pâtes, du riz, des légumes que l'on ne souhaiterait pas mélanger. Encore un accessoire malin !

 
Si le problème des robots livrés avec beaucoup d'accessoires est aussi l'espace nécessaire à leur rangement, Kenwood a essayé d'en limiter l'encombrement. Comme la boîte de rangement des accessoires, le panier vapeur est carré et leurs dimensions sont prévues pour qu'ils s'emboîtent.

Il faut préciser que l'appareil ne dispose pas de balance intégrée, mais qu'en guise d'offre de lancement de son robot, le fabricant offrira aux acheteurs une balance de cuisine, à se faire livrer après l'achat.

Kenwood reste fidèle à son choix de proposer des programmes de cuisson. Le kCook Multi en offre 6 : mijotage, soupes, sauces, sautés/wok, cuisson vapeur et desserts (le kCook en affichait seulement 3). Autre évolution très importante par rapport au robot à "petit prix" de Kenwood : le kCook Multi propose un réglage manuel des paramètres (durée, température et vitesse de rotation des lames) "à volonté". Ainsi, les amateurs de cuisine exigeants pourront-ils procéder à des réglages bien plus fins pour obtenir le résultat souhaité (d'ailleurs avec un ajustage de la température au degré près). Le kCook était limité à trois réglages pour chaque paramètre, ce qui limitait son usage.

Pour finir, notons que même si le robot n'est pas connecté, une application gratuite portant son nom pourra être téléchargée gratuitement (disponible pour iOS et Android), comme pour le kCook. Embarquant une centaine de recettes au lancement du produit, elle assurera un complément du livre de recettes physique (200 recettes).

Le kCook Multi sera commercialisé en septembre au prix de 799 €.

article tiré du site lesnumériques.com