Sélectionner une page
Le gluten, où se cache t-il?

Commençons par les farines qui en contiennent .

Grâce à ce procédé mémo technique ci-après il vous sera facile de mémoriser les farines sans gluten.
Retenez donc le mot suivant:

B  A  S  O  K  E

B L É
A VO I N E
S E  I G  L E   
O R G E
A M U T
P E AUTRE

et bien sûr

LA FARINE DE FROMENT
La farine de Froment est en fait une farine de Blé. Pourquoi son nom, farine de Froment, et quelle différence existe t-il avec la farine de Blé?

Qu’est-ce que la farine de froment ? 

Dans le commerce, la farine de froment est communément appelée farine de blé. Pour être plus précis, la farine de froment est obtenue à partir d’une variété de blé spécifique : le blé tendre. On obtient cette farine grâce à la mouture du blé en question. La farine de froment sert à faire toutes les pâtisseries et pains divers mais pour les pâtes alimentaires par exemple, on utilise de la farine de blé dur.

Histoire de la farine de froment
On a commencé à produire de la farine de blé –ou de froment – plusieurs milliers d’années avant notre ère. À cette époque, l’homme se servait de deux grosses pierres pour pétrir les grains de blé et obtenir de la farine. Vers la moitié du XIXe siècle, la farine de froment est entrée dans une ère de production industrielle avec les moulins à vent et eau. De nos jours, ce sont des minoteries, unités industrielles qui produisent une grande variété de farine. La farine de froment – blé tendre – entre dans la classification établie des farines. Pour rappel, celle nomenclature classe les farines selon leur taux de minéraux après combustion. Cela va de la farine de blé à faible taux de minéraux dite T45 ( farine blanche ) à la farine de blé T170 ( farine intégrale )

La FARINE DE MAÏS
Lorsque l’on m’a détectée une intolérance entre autre au gluten, j’ai continuer à cuisiner sans gluten, et ai utilisé beaucoup la farine de maïs. Pourquoi, parce que moins onéreuse et possède un goût moins prononcé que le quinoa par exemple. Mais en lisant divers articles, en prenant conscience du travail qui a été fait sur le maïs, je me suis rendue compte qu’aujourd’hui cette céréale est mutée et anti-écologique. J’ai donc modifié ma façon de cuisiner et ôter le maïs de mon alimentation sous toutes ses formes, galettes, farines, pâtes sans gluten…. Je voulais me rendre compte par moi-même des résultats sur mon organisme en supprimant cette céréale. Et bien je me suis sentie mieux, il me restait quelques symptômes qui allaient et venaient avec le « sans gluten », ils ont sensiblement disparus.
De plus le docteur SEIGNALET la déconseillait fortement pour ses patients qui suivaient son régime hypotoxique. Privilégier, le maïs issue de l’agriculture Bio ou la farine de Gaude, maïs torréfié et meuler à la pierre si vous l’utilisez occasionnellement.

 

LES PRODUITS AVEC GLUTEN
  • Pain à base de farine de Blé, de Seigle, de Kamut, d’Epeautre (ancêtre de blé), pain complet au levain, pain de mie, pain d’épices (sauf fait maison)
  • Biscottes, toasts, viennoiseries, biscuits apéritifs et sucrés, gâteaux, müesli, flocons d’avoine, chocolat industriel (à l’exception des chocolats à 90% de cacao, autorisé par certains médecins), petit-déjeûner instantané
  • Farine de Blé, d’Avoine, de Seigle, d’Orge, de Kamut, d’Epeautre (BASOKE), chapelure.
  • Semoule de blé, vermicelles, pâtes, pizza, raviolis, gnochis, canellonis.
  • Galettes de Blé complet, galettes d’Orge, d’avoine ou en contenant en faible quantité (Lire les étiquettes)
  • Viandes et poissons en plats cuisinés, panés, en beignets, en conserve, en sauce, en croûte, hamburger.
  • Charcuterie (pâtés, saucisses, jambons industriels, excepté la charcuterie italienne dans certaines marques car l’élevage des porcs est bien différent de chez nous, et les italiens commencent à fabriquer des jambons et saucissons sans gluten).
  • Crustacés et mollusques en sauce, en beignets et quenelles. Escargots venant du traiteur ou congelés.
  • Plats préparés en sauce, plats surgelés ou lyophilisés, légumes verts cuisinés surgelés ou venant du traiteur, plats cuisinés à base de céréales contenant du gluten, crème de marrons et de châtaignes en conserve et cuisinées à l’exception de celles faites maison).
  • Purées, potages et sauces en brique, en boîte, instantanés, surgelés.
  • Sauce du traiteur ou au restaurant faite à la farine de Blé, sauce Soya, sauce Tamari, concentré de bouillon en poudre ou en cube, concentré de tomate à part les bio (lire étiquettes), mayonnaise en tube, vinaigrette toute prête, moutarde, mélanges d’herbes, épices en poudre, sel de céleri, curry, ail en poudre, poivre moulus (certains).
  • Fromages à tartiner ou en cubes comme la crème de gruyère ou les cubes pour apéro.
  • Confiseries industrielles comme les chewing-gum, dragées, nougats, pâtes de fruits, glaces et chocolats, pâtisseries, crêpes, gaufre à la farine de Froment, industriels. Pâtes surgelés ou industriels pour tartes ou quiche, pâte à pizza  surgelés ou industriels, entremets instantanés, sucre glace, sucre vanillé, levure chimique, figues sèches.
  • Oléagineux enrobés et grillés à sec, chips aromatisées.
  • Poudre instantané pour boissons ou jus de fruits.
  • Bières et panachés.
Tiré du livre « Et si c’était le GLUTEN? » de Philippe Barraqué aux éditions Jouvence

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :